Aide de GSview


Introduction

GSview est une interface graphique pour Ghostscript fonctionnant sous MS-Windows ou OS/2. Ghostscript est un interpréteur du langage de description de page PostScript utilisé par les imprimantes laser. Pour les documents respectant les conventions de structure du langage Adobe PostScript, GSview permet de visualiser ou d'imprimer des pages sélectionnées. GSview 4.8 nécessite Ghostscript version 7.04 - 9.19.

Installation
Registration
Conventions de structure des documents
Portable Document Format
Ouverture d'un document
Sélection des pages
Zoom
Informations sur le document
Impression
Conversions de fichier et astuces
Conversion vers un format vectoriel
Extraction et recherche de texte
Presse-papiers
Aperçu EPS
Mesure
Options
Orientation de la page
Paramètres de l'affichage
Taille de la page
Raccourcis clavier
Exécuter GSview depuis le Gestionnaire de fichiers ou l'Explorateur Windows
Options de ligne de commande
World Wide Web
Copyright
Problèmes courants
Autres programmes utiles
Autres rubriques d'aide
Fonctionnement de GSview


Installation

Pour installer GSview il est recommandé d'utiliser le programme d'installation setup.exe pour MS-Windows ou os2setup.exe pour OS/2. GSview pour MS-Windows est distribué sous forme d'une archive auto-extractable - lancer celle-ci pour démarrer le programme d'installation. Vous devrez installer Ghostscript séparément.

Si vous souhaitez installer GSview manuellement, référez-vous à la rubrique d'aide Installation manuelle.

La configuration aura lieu lors du premier lancement de GSview. Si vous souhaitez modifier la configuration plus tard, exécutez Options | Configuration standard ou Options | Configuration avancée.

Voir aussi Options | Langue.

Obtenir Ghostscript
Installation de Ghostscript
Désinstallation de GSview
Installation manuelle
Installation Manuelle avancée
Installation sur un réseau


Obtenir Ghostscript

GSview nécessite Aladdin Ghostscript. GSview et Aladdin Ghostscript sont disponibles séparément à l'adresse
 http://www.cs.wisc.edu/~ghost/

Pour configurer GSview, procurez-vous et installez Aladdin Ghostscript et GSview, puis exécutez GSview.


Installation de Ghostscript

Aladdin Ghostscript pour Win32 est disponible sous la forme d'une archive auto-extractable et il s'installe automatiquement. Pour avoir plus de détails sur la façon dont vous pouvez installer manuellement Ghostscript, référez-vous aux fichiers Install.htm et Use.htm de la documentation de Ghostscript.


Désinstallation de GSview

Pour désinstaller GSview depuis Windows 95 ou NT 4.0, utilisez l'icône Ajout/Suppression de programmes se trouvant dans le Panneau de configuration de Windows.

Désinstallation manuelle


Désinstallation manuelle

Pour désinstaller GSview, effacez les fichiers du répertoire gsview.

Effacez également le fichier

 gsview32.ini

situé dans le répertoire système correspondant à votre environnement (en général c:\windows pour MS-Windows et c:\os2 pour OS/2). Sous Windows NT, il est possible que vous ayez également à effacer le fichier gsview32.ini des répertoires correspondant aux profils d'utilisateur.

Supprimez le Groupe de programmes Ghostgum du Gestionnaire de programmes ou l'entrée GS Tools du menu Démarrer.

Si vous savez comment éditer la base de registres, supprimez les clés suivantes :

 HKEY_CLASSES_ROOT\psfile
 HKEY_CLASSES_ROOT\.eps
 HKEY_CLASSES_ROOT\.ps
 HKEY_CLASSES_ROOT\MIME\Database\Content Type\application/postscript

Si vous avez associé les fichiers PDF avec GSview, vous devrez également supprimer

 HKEY_CLASSES_ROOT\pdffile
 HKEY_CLASSES_ROOT\.pdf
 HKEY_CLASSES_ROOT\MIME\Database\Content Type\application/pdf

Pour désinstaller Ghostscript, la méthode conseillée est d'utiliser l'icône Ajout/Suppression de programmes se trouvant dans le Panneau de configuration de Windows. Pour désinstaller manuellement Ghostscript, effacez les fichiers du répertoire gsN.NN où N.NN désigne le numéro de la version de Ghostscript installée sur votre système.


Installation manuelle

Pour installer GSview il est recommandé d'utiliser le programme d'installation. La procédure ci-dessous vous indique comment installer GSview sans utiliser le programme d'installation.

Créez la variable d'environnement TEMP et faites la pointer vers un répertoire destiné aux fichiers temporaires. Par exemple :

  SET TEMP=c:\temp

Le répertoire doit exister et ne doit pas être protégé en écriture.

Dans un premier temps vous devez installer Ghostscript ainsi que les fichiers de sa DLL et ses polices. Vous devez disposer d'une version de Ghostscript listée dans la rubrique d'aide Introduction. Cette version de GSview ne fonctionnera pas avec d'autres versions de Ghostscript. Installez Ghostscript dans le répertoire c:\gs\gsN.NN (remplacez N.NN par le numéro de version de Ghostscript).

Créez le répertoire c:\ghostgum\gsview

Ensuite, installez GSview pour Windows en copiant gsview32.exe, gsv16spl.exe, gvwgs32.exe, gsvw32de.dll, gsvw32fr.dll, gsvw32it.dll, gsviewen.hlp, gsviewde.hlp, gsviewfr.hlp, gsviewit.hlp et printer.ini dans le répertoire c:\ghostgum\gsview.

Lancez GSview et sélectionnez la version appropriée de Ghostscript (habituellement la dernière). Pour modifier ceci ultérieurement, utilisez la commande Options | Configuration standard.

Pour une configuration plus détaillée, veuillez vous référer à la rubrique d'aide Configuration manuelle avancée.


Installation Manuelle avancée

Au lieu d'utiliser l'assistant de configuration Options | Configuration standard, utilisez Options | Configuration avancée.

Tout d'abord, renseignez correctement les trois zones de texte (voir Configuration avancée).

Dans la boîte de dialogue Configuration avancée, soit vous activez les cases à cocher Copier les valeurs par défaut de l'imprimante, Associer les fichiers .ps et Créer les entrées du menu Démarrer, soit vous accomplissez les trois étapes ci-dessous :

1. Quittez GSview, puis ajoutez le contenu du fichier printer.ini à la fin du fichier INI de GSview (c:\windows\gsview32.ini ou c:\os2\gvpm.ini)

2. Ajoutez les types de fichiers .ps et .eps (et éventuellement .pdf) à la Base de registres.

3. Créez pour GSview un groupe de programmes dans le Gestionnaire de Programmes ou une entrée dans le menu Démarrer.

Si vous disposez de polices de Type 1 sur votre système, il est possible d'indiquer à Ghostscript qu'il peut les utiliser. Voir les exemples dans les fichiers Fontmap.os2 et Fontmap.atm fournis avec Ghostscript ainsi que la rubrique d'aide Polices.

Si vous rencontrez des problèmes, lisez la rubrique d'aide Problèmes courants.


Installation sur un réseau

Installez GSview dans un répertoire réseau.

Lorsqu'un utilisateur lance GSview pour la première fois ou bien lorsqu'il lance GSview après que le numéro de version ait changé, GSview configure l'ordinateur local.

L'utilisation d'un chemin d'accès UNC lors de l'installation de GSview fonctionnera sous Windows 95 mais pas sous Windows 3.1.

GSview essaie de conserver un fichier de configuration pour chaque utilisateur. Si vous utilisez des profils d'utilisateur sous Windows 95 ou NT, GSview va stocker le fichier INI dans le répertoire correspondant au profil d'utilisateur, comme il est spécifié dans la Base de registres. S'il ne peut trouver cette correspondance, si la variable d'environnement USERPROFILE est définie et pointe vers un répertoire, GSview va stocker le fichier INI dans ce répertoire. Si cela échoue, GSview va stocker le fichier INI dans le répertoire par défaut, i.e. le répertoire de Windows. Si le répertoire correspondant au profil d'utilisateur existe mais est protégé en écriture, GSview va rencontrer une difficulté.

Si vous ne souhaitez pas que GSview affiche l'assistant de configuration lorsqu'il est lancé pour la première fois ou bien à chaque fois qu'une nouvelle version de GSview a été installée, copiez un fichier INI dans le répertoire de GSview. N'oubliez pas de retirer ce fichier lorsqu'à l'avenir vous voudrez installer une nouvelle version de GSview. Ce fichier ne doit contenir que les entrées destinées à remplacer celles situées dans la configuration des utilisateurs. La technique proposée est donc d'installer GSview, de le configurer, de copier le fichier gsview32.ini ou gvpm.ini du répertoire système vers le répertoire de GSview puis d'éditer ce fichier en supprimant toutes les entrées sauf :

 [GSview-4.8]
 Version=4.8
 GSversion=853
 Configured=1
 GhostscriptDLL=e:\gs\gs8.53\bin\gsdll32.dll
 GhostscriptInclude=e:\gs\gs8.53\lib;e:\gs\fonts
 GhostscriptOther=-dNOPLATFONTS -sFONTPATH="c:\psfonts"

Lorsqu'un utilisateur lance GSview, son fichier INI sera utilisé normalement. La première fois que GSview est exécuté ou lorsque la version de GSview ne correspond pas au fichier INI :

1. Le fichier INI du répertoire de GSview va être lu et ses entrées vont remplacer celles du fichier INI de l'utilisateur.

2. La liste des imprimantes va être mise à jour d'après le fichier printer.ini du répertoire de GSview.

3. Il n'y aura PAS création ou modification des associations de fichiers (.ps, .eps et .pdf). Si vous voulez les modifier, vous devrez utiliser la commande Options | Configuration avancée.

4. Il n'y aura PAS modification du Groupe de programmes / de l'entrée dans le menu Démarrer / de l'objet de programme. Si vous voulez les modifier, vous devrez utiliser la commande Options | Configuration avancée.

Si un utilisateur lance le programme désinstallation de GSview, celui-ci va essayer d'effacer les fichiers de GSview et de Ghostscript sur le réseau. Assurez-vous que les répertoires de GSview et de Ghostscript sont protégés en écriture pour les utilisateurs. Pour une plus grande sécurité, vous pouvez effacer le fichier uninstal.txt du répertoire de GSview.


Registration

/* ENGLISH */ If you wish to support the development of GSview or wish to disable the GSview nag screen, please consider registering GSview. There is no requirement for you to register GSview. GSview is made available with the Aladdin Free Public Licence, contained in the file LICENCE. This allows free use, but restricts commercial distribution.

The registration fee is currently AUD$40. GSview can be registered online at

 http://www.ghostgum.com.au/

or by faxing or mailing the registration form which can be found in the file regorder.txt in the GSview directory. Ghostgum Software prefers that you use the online registration.


Conventions de structure des documents

Adobe a défini un ensemble de conventions pour les commentaires étendus qui fournissent un complément d'informations concernant la structure de la page ainsi que les ressources nécessaires pour imprimer un fichier PostScript. Ces commentaires issus des conventions de structure des documents (Document Structuring Convention, DSC) sont appelés commentaires DSC. Lorsqu'un fichier contient des commentaires DSC, GSview peut afficher des pages dans un ordre aléatoire (commande Atteindre la page) ou afficher des pages dans l'ordre inverse (commande Page précédente). Des pages sélectionnées peuvent être extraites dans un autre fichier ou imprimées.

Si un fichier ne contient pas de commentaires DSC, GSview peut uniquement afficher les pages dans l'ordre original.

Les fichiers conformes aux DSC commencent avec la ligne de commentaire suivante :

 %!PS-Adobe-3.0

où 3.0 désigne le numéro de DSC. Ce numéro peut être amené à varier. Certains programmes créent des fichiers PostScript débutant par le caractère 'Ctrl D' suivi de la ligne de commentaire ci-dessus. Lorsque GSview rencontre un tel document, il indique que ce document n'est pas conforme aux DSC mais il est quand même en mesure d'afficher ce document avec les fonctionalités de sélection de page. Dans ce cas, veuillez adresser vos plaintes à l'auteur du programme qui a créé le fichier PostScript. Pour rendre ce fichier conforme aux DSC, éditez-le et effacez le caractère 'Ctrl D'.

Les fichiers conformes aux DSC contiennent des lignes telles que :

 %%Pages: 24
 %%Page: 1 1

Ces lignes indiquent à GSview le nombre de pages d'un document et où elles débutent. GSview utilise cette information pour sélectionner des pages individuelles.

Les fichiers PostScript encapsulés (Encapsulated PostScript Files, EPSF) sont des documents d'une seule page contenant un sous-ensemble des commentaires DSC et des commandes PostScript. Les fichiers EPS commencent avec la ligne de commentaire suivante :

 %!PS-Adobe-3.0 EPSF-3.0

Les fichiers EPS sont généralement inclus dans d'autres documents et ont donc besoin du commentaire BoundingBox (cadre limite) :

  %%BoundingBox: llx lly urx ury

où les entiers llx, lly, urx et ury désignent les coordonnées x et y des coins inférieur gauche (lower left, ll) et supérieur droit (upper right, ur) d'un cadre limite contenant tout le texte et tous les graphiques de la page.

Certains fichiers EPS contiennent un aperçu du document PostScript. Cet aperçu peut être au format Windows Metafile, TIFF ou Interchange (format EPSI). Pour l'aperçu au format Windows Metafile ou TIFF, le fichier EPS sous DOS contient un en-tête binaire qui spécifie les emplacements et les tailles des sections aperçu et des sections langage PostScript dans le fichier EPS. L'aperçu au format Interchange est contenu à l'intérieur de commentaires DSC commençant par :

 %%BeginPreview: width height depth lines

Vous pouvez créer un fichier EPS avec un aperçu depuis un fichier EPS sans aperçu en utilisant la commande Ajouter un aperçu EPS.


Portable Document Format

GSview peut afficher et imprimer des fichiers PDF, cependant il existe un certain nombre de restrictions avec la méthode utilisée actuellement.

GSview ignore la taille de la page spécifiée dans le menu Format et utilise au lieu de cela systématiquement celle spécifiée par /MediaBox du fichier PDF. Si Options | EPS Clip est activé, GSview utilisera le /CropBox du fichier PDF.

Pour compter les pages d'un fichier PDF, GSview a besoin de l'ouvrir (commande Ouvrir). Si vous utilisez la commande Sélectionner un fichier, les fonctions suivantes ne seront pas disponibles : Extraire le texte, Rechercher, Atteindre la page ainsi que toutes celles pour lesquelles la connaissance du nombre de pages du document est indispensable.

Le support du pdfmark link est encore assez primitif.

Pour convertir un fichier PostScript en un fichier PDF, utilisez Fichier | Imprimer, puis sélectionnez le type d'imprimante pdfwrite et activez la case à cocher Impression dans un fichier.

Pour convertir un fichier PDF en un fichier PostScript, utilisez Fichier | Imprimer, puis sélectionnez le type d'imprimante pswrite et activez la case à cocher Impression dans un fichier.

Fichier | Extraire ne fonctionne pas avec les fichiers PDF. Extraire des pages PDF extrait du PostScript plutôt que du PDF.

Pour convertir à l'aide d'un fichier de commandes plusieurs fichiers, consultez les fichiers ps2pdf.bat et pdf2ps.bat dans le répertoire de Ghostscript. Vous devrez utiliser gswin32c.exe au lieu de gs.exe. Vous pourrez également référencer le chemin de recherche de Ghostscript en utilisant -I ou la variable d'environnement GS_LIB.


Ouverture d'un document

La commande Ouvrir du menu Fichier ouvre un fichier et en affiche la première page.

Si le fichier contient des commentaires DSC, des pages peuvent être sélectionnées en utilisant les commandes Page suivante, Page précédente et Atteindre la page.

Si le fichier ne contient pas de commentaires DSC, les fonctions Page précédente et Atteindre la page ne fonctionneront pas. N'ouvrez de nouveau document qu'après que la dernière page du fichier ait été affichée.

Lorsqu'un fichier est ouvert, GSview affiche le nom du document, la page courante (si cette fonctionnalité est disponible) ainsi que les coordonnées du curseur de la souris lorsque celui-ci est sur l'image. Ces coordonnées sont exprimées dans l'unité spécifiée par la commande Options | Unités et peuvent être des points PostScript (1/72"), des millimètres ou bien encore des pouces. La position du curseur est utile pour calculer des cadres limites (bounding boxes).

La commande Sélectionner un fichier est semblable à la commande Ouvrir mais elle n'affiche pas le document. Cette commande est utile pour ouvrir un document avant de l'imprimer.

La commande Enregistrer sous enregistre une copie du document actif. C'est utile lorsque GSview est utilisé comme visualiseur PostScript par une autre application et que vous voulez enregistrer le fichier affiché.

La commande Extraire permet de copier une sélection de pages du document courant vers un autre document. Par exemple, il est possible d'extraire 10 pages du milieu du document actif et de les copier dans un autre fichier qui pourra être imprimé ultérieurement. Si vous sélectionnez Ordre inverse, les pages extraites seront dans l'ordre décroissant.

La commande Fermer ferme le document actif. Cette commande doit toujours être utilisée avant que le document actif ne soit modifié par un autre programme. Si un document n'a pas été fermé et si GSview détecte que sa taille ou sa date ont été modifiées, il fermera Ghostscript et lira de nouveau le document.

Voir aussi la rubrique d'aide Imprimer.

PS vers EPS


PS vers EPS

En général, il n'est pas possible de convertir un fichier PostScript en fichier EPS. Cependant, certains fichiers PostScript d'une seule page peuvent être convertis en fichiers EPS en modifiant la première ligne du fichier en :
 %!PS-Adobe-3.0 EPSF-3.0

et en ajoutant ou corrigeant le commentaire %%BoundingBox.

Les fichiers EPS sont généralement inclus dans d'autres documents et ont donc besoin du commentaire BoundingBox (cadre limite) :

  %%BoundingBox: llx lly urx ury

où les entiers llx, lly, urx et ury désignent les coordonnées x et y des coins inférieur gauche (lower left, ll) et supérieur droit (upper right, ur) d'un cadre limite contenant tout le texte et tous les graphiques de la page.

Lorsqu'elle est mal utilisée, la commande PS vers EPS peut produire des fichiers PostScript ayant des commentaires DSC incorrects. Un tel document posera des problèmes lorsque vous essaierez de l'inclure dans un autre document.

Pour convertir un fichier PostScript en fichier EPS, le fichier original doit être un document d'une seule page. Pour un document de plusieurs pages contenant des commentaires DSC, utilisez la commande Fichier | Extraire pour extraire la page souhaitée. Pour un document de plusieurs pages sans commentaires DSC, il vous faudra éditer le fichier à la main et faire vous-même l'extraction de la page souhaitée.

Les documents EPS ne doivent utiliser aucun des opérateurs ci-dessous :

 banddevice   clear         cleardictstack  copypage
 erasepage    exitserver    framedevice     grestoreall
 initclip     initgraphics  initmatrix      quit
 renderbands  setglobal     setpagedevice   setpageparams
 setshared    startjob      letter          note
 legal        a3            a4              a5

Les opérateurs suivants doivent être utilisés avec précaution :

 nulldevice   setgstate     sethalftone    setmatrix
 setscreen    settransfer   setcolortransfer

C'est à vous de vous assurer que les conditions ci-dessus sont satisfaites.

Pour savoir si un document contient un des opérateurs mentionnés ci-dessus, cochez l'option Avertissements EPS du menu Options puis ouvrez le document souhaité (commande Fichier | Ouvrir). Après que la page ait été affichée, fermez le document (commande Fichier | Fermer) et affichez les messages Ghostscript (commande Fichier | Afficher les messages). Si l'un des opérateurs ci-dessus a été utilisé vous devriez voir apparaître des lignes comme celle-ci :

 Warning: EPS files must not use ...

Si Ghostscript affiche des avertissements, n'utilisez pas la commande PS vers EPS. N'oubliez pas de désélectionner la commande Avertissements EPS ensuite.

Un document doit être affiché avant que la commande PS vers EPS puisse être utilisée.

Pour les documents sans commentaires DSC, la commande PS vers EPS vous permet à spécificer un cadre limite puis elle crée un fichier EPS en emballant le document original par de l'EPS.

Pour les documents contenant des commentaires DSC, la commande PS vers EPS va modifier la première ligne du fichier en :

 %!PS-Adobe-3.0 EPSF-3.0

puis elle permet de modifier ou d'ajouter le commentaire%%BoundingBox.

Pour les documents EPS, la commande PS vers EPS permet de modifier le commentaire %%BoundingBox.

La commande PS vers EPS n'ajuste pas le document au commentaire %%BoundingBox. Pour ce faire, il faudrait modifier le code PostScript. PS vers EPS modifie simplement les commentaires DSC.

Si vous avez activé la case à cocher Calculer automatiquement le cadre limite, GSview va calculer le cadre limite en se basant sur les pixels qui ne sont pas blancs. Si vous n'avez pas activé la case à cocher Calculer automatiquement le cadre limite, vous devrez spécifier le cadre limite en cliquant sur la gauche, en bas, en haut et sur la droite.

La commande PS vers EPS n'ajoute pas d'aperçu au document. Pour ajouter un aperçu, utilisez la commande Edition | Ajouter un aperçu EPS après avoir créé un fichier EPS avec un commentaire %%BoundingBox correct.

Voir aussi les rubriques d'aide Ajouter un aperçu EPS, Extraire, Avertissements EPS.


Sélection des pages

La commande Affichage | Page suivante ou le bouton + de la barre d'outils affiche la page suivante d'un document. Ceci fonctionne même lorsque le document ne contient pas de commentaires DSC.

La commande Affichage | Page précédente ou le bouton - de la barre d'outils affiche la page précédente d'un document.

La commande Affichage | Réafficher réaffiche la page courante.

La commande Affichage | Atteindre la page ou le bouton représentant une main de la barre d'outils ouvre une boîte de dialogue qui vous permet de sélectionner le numéro de la page à afficher. La boîte de dialogue Selection de la page montre les étiquettes (labels) des pages parce qu'elles sont souvent plus utiles qu'un numéro de page séquentiel.

La commande Affichage | Haut de la page suivante ou la barre d'espace affiche le haut de la page suivante d'un document.

La commande Affichage | Haut de la page précédente ou la touche Retour (BackSpace) affiche le haut de la page précédente d'un document.

Les commandes Page précédente, Réafficher et Atteindre la page ne fonctionnent que si le document contient des commentaires DSC.

La commande Affichage | Plein écran ou la touche F4 affiche la page en plein écran (sans barre de titre, ascenseurs, etc.). Pour retrouver l'affichage normal, appuyez sur la touche Echap.

Affichage | S'adapter à la fenêtre ou la touche F6 modifie la résolution de l'affichage pour s'adapter à la page entière à l'intérieur de la fenêtre courante. Un usage répété oblige la largeur ou la hauteur de la page à s'adapter à la fenêtre courante.


Zoom

Pour agrandir une partie du document, positionnez le pointeur de la souris (en forme de croix) sur la zone à agrandir et cliquez sur le bouton droit de la souris. La résolution de l'affichage va alors passer de la résolution d'affichage normale à la résolution du zoom et le mot Zoomed va apparaître dans la barre d'état (située sous la barre des menus). La partie ainsi agrandie se trouve dans le centre de la fenêtre. Pour annuler le Zoom, cliquez de nouveau sur le bouton droit de la souris ou sélectionnez une commande qui re-dessine la page (par ex. Réafficher ou Page suivante). Par défaut, la résolution du zoom est de 300 points par pouce (dots per inch, dpi) mais vous pouvez modifier cette valeur dans la boîte de dialogue Format | Paramètres de l'affichage.

La commande Zoom ne fonctionnera qu'avec les documents conformes aux DSC.

Pour agrandir ou rétrécir la page entière, utilisez le champ Résolution de la boîte de dialogue Format | Paramètres de l'affichage ou les boutons représentant une loupe (+ et -) dans la barre d'outils.


Informations sur le document

GSview affiche dans la barre d'état (située sous la barre des menus) le nom du document, le numéro ainsi que l'étiquette de la page courante (si disponibles) ainsi que les coordonnées du curseur de la souris lorsque celui-ci est sur l'image (en prenant comme origine le coin inférieur gauche de la feuille). Ces coordonnées sont exprimées dans l'unité spécifiée par la commande Options | Unités. La position du curseur est utile pour calculer des cadres limites (bounding boxes).

La commande Informations du menu Fichier se sert des commentaires DSC contenus dans le document courant pour afficher une boîte de dialogue contenant les informations suivantes :

Fichier est le chemin d'accès complet au document.

Type peut être soit DSC, soit EPS, soit Aucun commentaire DSC, soit encore 'Commentaires DSC ignorés'. EPS désigne un fichier PostScript encapsulé - un document d'une seule page contenant un sous-ensemble des commentaires DSC et des commandes PostScript. Les fichiers EPS sont communément destinés à être inclus dans d'autres documents. Commentaires DSC ignorés est affiché lorsque Options | Ignorer les commentaires DSC est coché. Le type peut être précédé de Ctrl-D suivi de ou PJL suivi de. Dans les deux cas, cela indique que le document n'est pas conforme aux DSC parce qu'il y a une information inutile au début du document. Pour remédier au Ctrl-D suivi de, voir la rubrique d'aide Problèmes courants. Pour remédier au PJL suivi de, n'utilisez pas de pilote (driver) HP LaserJet lorsque vous créez des documents PostScript destinés à être distribués à des tiers.

Titre est un titre pouvant être utilisé lors de l'impression de pages à bannières et pour le routage et la reconnaissance de documents.

Date est la date de création du document.

Cadre limite spécifie un cadre qui entoure tous les signes de la page. Les quatre entiers sont les coordonnées du coin inférieur gauche et supérieur droit du cadre limite, exprimées en coordonnées utilisateur (1/72 de pouce).

Orientation est l'orientation par défaut de la page et peut être soit Portrait soit Paysage. Voir le menu Orientation.

Ordre des pages peut être soit Ascendant, soit Descendant soit encore Spécial. Si l'Ordre des pages est Descendant, GSview inverse automatiquement les pages lors de l'affichage ou de l'impression de telle sorte qu'elles apparaissent dans l'ordre croissant. Lors de l'extraction ou de l'impression, on peut demander à GSview d'imprimer les pages en ordre décroissant (ordre inverse).

Taille du papier indique le nom du format de papier suivi de la largeur et hauteur de ce format, exprimées en coordonnées utilisateur (1/72 de pouce).

Pages indique le nombre total de pages du document.

Page indique l'étiquette de la page ainsi que son numéro.

Bitmap indique la taille - en pixels - de l'image affichée, ce qui peut être utile lorsqu'on veut copier l'image affichée dans le presse-papiers.


Impression

La commande Imprimer du menu Fichier permet d'imprimer un document en utilisant Ghostscript. La commande Imprimer peut également être utilisée pour créer des fichiers bitmap et des fichiers PDF. La boîte de dialogue qui apparaît alors (Configuration de l'imprimante) permet de sélectionner le pilote (driver) d'imprimante Ghostscript, la résolution, de sélectionner les pages à imprimer et le spouleur à utiliser pour l'impression.

Il est possible d'imprimer toutes les pages, des pages individuelles ou toute combinaison de pages. Les boutons Toutes, Impaires et Paires permettent de sélectionner rapidement des pages. Si un simple bloc contigu de pages est sélectionné, les boutons Impaires et Paires sélectionneront les pages paires ou impaires à l'intérieur de ce bloc. La case à cocher Ordre inverse entraîne une impression des pages dans l'ordre décroissant.

Le pilote d'imprimante mswinpr2 utilise les pilotes d'impression de MS-Windows et devrait fonctionner avec toute imprimante supportant les trames. La résolution de l'imprimante ne peut pas être sélectionnée depuis GSview ; vous devez utiliser le panneau de configuration. Le pilote d'imprimante Windows utilisé doit être configuré avec l'orientation Portrait.

Avec tous les autres pilotes d'imprimante, Ghostscript envoie le document directement à la file d'attente de l'imprimante. Si vous rencontrez des problèmes lors de l'impression, vous pouvez essayer d'utiliser Imprimer dans un fichier puis la commande Imprimer un fichier ou la commande MS-DOS COPY /B NOM_DU_FICHIER PRN.

Si la case à cocher Imprimante PostScript est activée, les pages sélectionnées vont être envoyées directement à la file d'attente de l'imprimante, sans utiliser Ghostscript. C'est analogue à la commande Fichier | Imprimer un fichier mis à part le fait que vous pouvez spécifier quelles pages vous voulez imprimer. Le bouton Avancé permet d'entourer le PostScript envoyé à une imprimante PostScript par le prologue et l'épilogue.

Sous Win32s, GSview et Ghostscript ne peuvent pas envoyer le document directement à la file d'attente de l'imprimante et c'est la raison pour laquelle un programme 16-bit externe est utilisé.

La liste des types d'imprimantes disponible est située dans la section [Devices] du fichier gsview32.ini. La liste standard des types d'imprimantes et des résolutions est extraite de la distribution de Ghostscript version 5.50 et il est possible qu'elle soit incomplète.

Pour imprimer un document sans l'afficher à l'écran, ouvrez le document en utilisant la commande Fichier | Sélectionner un fichier.

Si vous voulez produire une image, quelques pilotes utiles sont : bmpmono, bmp16, bmp16m and bmp256.

La commande Fichier | Imprimer un fichier envoie un fichier à un port local en outrepassant les pilotes d'imprimante de Windows. Ceci peut être utile pour envoyer un document à une imprimante PostScript ou pour envoyer un fichier produit par Ghostscript à une imprimante.

Si Format fixe est activé (il l'est par défaut), GSview utilisera la taille de papier du menu Format et ignorera les tentatives de modification de la taille de papier de la part des documents PostScript ou PDF. Ceci peut être utile pour des fichiers PDF qui contiennent des pages Portrait et Paysage. Si Format fixe n'est pas activé, GSview définira la taille de la page par défaut à partir de la taille indiquée dans le menu Format mais il autorisera celle-ci à être modifiée.

Le champ Options contient une option de ligne de commande de Ghostscript pour le type d'imprimante sélectionné.

Le bouton uniprint sélectionne le type d'imprimante uniprint et affiche une liste des fichiers de configuration disponibles (*.upp) pour le type d'imprimante uniprint. Si vous sélectionnez l'un de ces fichiers de configuration, le nom du fichier de configuration va être placé dans le champ Options de la boîte de dialogue Configuration de l'imprimante. Consultez le fichier Devices.htm fourni avec Ghostscript pour obtenir des détails concernant la configuration du type d'imprimante uniprint.

Vous pouvez trouver des informations concernant la compatibilité des imprimantes sur la page

 http://www.cs.wisc.edu/~ghost/doc/printer.htm

Imprimante PostScript
Spouleur
Propriétés


Imprimante PostScript

Lorsqu'une imprimante PostScript est connectée via un port série, elle a parfois besoin que le caractère Ctrl+D soit envoyé après le fichier PostScript, et parfois avant, suivant la façon dont les autres programmes se comportent. Ceci fait partie du protocole de communications série utilisé par ces imprimantes - cela ne fait pas partie de PostScript. Lorsque vous utilisez l'option Imprimante PostScript , vous pouvez choisir d'envoyer Ctrl+D avant et / ou après le fichier PostScript.

Certaines imprimantes PostScript comprennent plusieurs langages, et ont besoin d'un prologue pour activer le mode PostScript. Par exemple, les imprimantes HP LaserJet (avec l'option PostScript) ont besoin du prologue suivant

 ^[%-12345X@PJL JOB
 @PJL ENTER LANGUAGE = POSTSCRIPT

et de l'épilogue suivant

 ^[%-12345X@PJL EOJ
 ^[%12345X

Le prologue et l'épilogue vous permettent d'envoyer un fichier à l'imprimante avant et après le fichier PostScript.


Spouleur

La boîte de dialogue Sélection du port de l'imprimante ou Sélection de l'imprimante vous demande le nom d'un port ou d'une imprimante. Ce nom servira de file d'attente et les impressions lui seront envoyées. Cette file d'attente va être proposée par défaut lorsque vous voudrez de nouveau imprimer.

Sous Windows 3.1, un nom de port est utilisé. Les impressions vont être spoulées sur ce port.

Sous Win32s, un nom de port est utilisé. Un programme 16-bit externe est utilisé pour spouler les impressions sur le port.

Sous Windows 95 ou NT, un nom de file d'attente d'imprimante est utilisé. Pour le moment ceci doit être une file d'attente locale ou une imprimante réseau pour laquelle une connexion a été établie.

Voir aussi la rubrique d'aide Impression


Propriétés

La boîte de dialogue Configuration de l'imprimante possède un bouton Propriétés qui permet à certains pilotes d'imprimante de configurer des propriétés supplémentaires et de spécifier un offset de page.

Un offset de page peut être spécifié pour chaque imprimante. L'offset de page est utile pour apporter une correction à la différence pouvant exister entre l'origine de la page d'un type d'imprimante Ghostscript et une imprimante particulière. Augmenter la valeur X translate l'image vers la droite. Augmenter la valeur Y translate l'image vers le bas.

Les Propriétés sont typiquement utilisées pour attribuer un BitsPerPixel pour une imprimante couleur ou pour apporter d'autres types de corrections concernant la couleur ou la densité.

Les Propriétés sont spécifiques à une imprimante particulière. Modifier la valeur de la propriété BitsPerPixel pour une imprimante ne la modifie pas pour une autre imprimante.

Lorsque vous cliquez sur le bouton OK de la boîte de dialogue Propriétés, les paramètres courants sont écrits dans le fichier gsview32.ini.

Certaines Propriétés sont prédéfinies dans GSview mais il est possible qu'elles ne correspondent pas à celles qui sont disponibles dans Ghostscript. Les boutons Edition et Nouveau permettent de modifier les Propriétés disponibles pour chaque imprimante. Voir la rubrique d'aide Modification des propriétés pour plus d'informations.

Modification des propriétés


Modification des propriétés

Certaines imprimantes ne supportent pas l'utilisation de Propriétés optionnelles. Pour savoir quelles imprimantes supportent des Propriétés et quelles Propriétés sont reconnues par chaque imprimante, lisez le fichier Devices.htm fourni avec Ghostscript ou regardez le code source de Ghostscript.

Il existe deux façons d'ajouter ou de modifier les Propriétés :

La première méthode utilise les boutons Edition ou Nouveau de la boîte de dialogue Propriétés.

Chaque propriété doit être soit un nombre, soit une chaîne de caractères. Les propriétés sous forme de nombre sont équivalentes à l'option -d de la ligne de commande de Ghostscript. Les propriétés sous forme de chaînes de caractères sont équivalentes à l'option -s de la ligne de commande de Ghostscript. Chaque propriété se compose d'un Nom et d'une Valeur. Ceux-ci sont utilisés comme -dNAME=VALUE ou -sNAME=VALUE. La Valeur est choisie parmi la liste séparée par des virgules des Valeurs située dans la boîte de dialogue Modification des propriétés. Il ne faut pas utiliser d'espaces dans le Nom ou les Valeurs.

Pour effacer une propriété, sélectionnez-la dans la boîte de dialogue Propriétés, cliquez ensuite sur Edition puis cliquez sur le bouton Effacer de la boîte de dialogue Modification des propriétés.

La seconde méthode consiste à éditer manuellement le fichier INI de GSview.

Pour chaque imprimante, vous devez ajouter deux sections au fichier gsview32.ini. L'exemple suivant montre comment le fichier INI doit être édité pour le pilote cdjcolor. Tout d'abord, ajoutez une section contenant les valeurs courantes. Lorsque vous enlevez le premier caractère des entrées de cette section, vous obtenez les options qui vont apparaître dans la boîte liste Propriété de la boîte de dialogue Propriétés. Le premier caractère est un s pour une chaîne de caractère ou un d pour un nombre.

 [cdjcolor]
 dBitsPerPixel=24
 dDepletion=1
 dShingling=2
 dBlackCorrect=4

Ajoutez ensuite une section contenant les valeurs qui vont apparaître dans la boîte liste Valeur de la boîte de dialogue Propriétés.

 [cdjcolor values]
 dBitsPerPixel=1,3,8,16,24
 dDepletion=1,2,3
 dShingling=0,1,2
 dBlackCorrect=0,1,2,3,4,5,6,7,8,9

GSview va également ajouter la valeur [Non définie] à la boîte liste.

Lorsque GSview imprime un fichier, il va envoyer à Ghostscript le contenu de la section [cdjcolor] du fichier gsview32.ini comme suit :

 -dBitsPerPixel=24 -dDepletion=1 -dShingling=2 -dBlackCorrect=4

Si la valeur d'une propriété est [Non définie], cette propriété ne va pas être envoyée à Ghostscript.


Conversions de fichier et astuces

Certaines conversions de fichier courantes peuvent être réalisées en utilisant GSview et Ghostscript :

Conversion PostScript vers PDF. Fichier | Imprimer, sélectionnez pdfwrite, 300dpi, Impression dans un fichier. Avec Ghostscript 5.50, les polices avec des encodages non-standard seront inclues en tant que bitmaps. Si vous choisissez 72dpi, les polices auront un aspect rudimentaire.

Conversion PDF vers PostScript. Fichier | Imprimer, sélectionnez pswrite, 300dpi, Impression dans un fichier.

Conversion PostScript Niveau 2 vers PostScript Niveau 1. Fichier | Imprimer, sélectionnez psmono, 300dpi, Impression dans un fichier. Au lieu de 300dpi, vous devriez utiliser la résolution de votre imprimante.

Conversion vers un bitmap. Fichier | Imprimer, sélectionnez bmp16m, 72dpi, Impression dans un fichier.

Conversion vers un format vectoriel éditable (pstoedit). Edition | Conversion vers un format vectoriel OU conversion vers PDF en utilisant la méthode ci-dessus.

Extraction de texte (pstotext). Edition | Extraire le texte

Ajouter un aperçu à un fichier EPS. Edition | Ajouter un aperçu EPS. Voir Ajouter un aperçu EPS pour plus de détails.

Supprimer un aperçu d'un fichier EPS. Edition | Extraire du fichier EPS | la partie PostScript

Afficher avec des contours uniformes. Format | Paramètres de l'affichage. Définissez Text Alpha et Graphics Alpha à 4. Vous aurez besoin d'un affichage d'au moins 8 bits par pixel.

Enregistrer l'image affichée. Edition | Copier pour copier vers le presse-papier. Pour enregistrer en tant que fichier BMP, utilisez Edition | Copier puis Coller vers...

Créer une image avec des contours uniformes (anti-aliasing). 1. Affichez avec des contours uniformes puis enregistrez l'image affichée. OU 2. Imprimez vers un périphérique bitmap et ajustez ceci dans les propriétés :

   -dTextAlphaBits=4 -dGraphicsAlphaBits=4


Conversion vers un format vectoriel

Vous pouvez convertir un fichier PostScript ou PDF vers un format vectoriel éditable en utilisant pstoedit par Wolfgang Glunz. pstoedit est sous licence GNU Public Licence. Les fichiers binaires sont inclus dans GSview avec la permission de Wolfgang Glunz. Une version en ligne de commande pstoedit.exe et le manuel pstoedit.htm sont inclus dans le répertoire pstoedit. La home page de pstoedit est
 http://www.geocities.com/SiliconValley/Network/1958/pstoedit/

Pour les mises à jour de pstoedit, regardez sur la home page de pstoedit, ou à l'adresse

 http://www.cs.wisc.edu/~ghost/gsview/pstoedit.htm

Pour utiliser pstoedit depuis GSview, utilisez la commande Edition | Conversion vers un format vectoriel. Trois boîtes de dialogues cont être affichées.

La première concerne la configuration de pstoedit.

Sélectionnez un Format de destination.

Dessiner le texte sous forme de polygones doit être sélectionné si le fichier PostScript contient du texte et le format de destination ne le supporte pas, e.g. gnuplot. Cela est susceptible de produire un fichier de destination de taille importante.

Lorsque Encodage ISO-Latin1 est sélectionné, pstoedit encode tous les codes de caractères selon l'encodage ISO-Latin1, utilisé par le langage HTML et par MS-Windows. Par défaut, cet encodage est sélectionné. Si vous le déselectionnez, l'encodage du PostScript d'entrée est transmis inchangé à la destination.

Si le format de destination ne supporte pas les courbes de la façon dont PostScript les supporte, toutes les courbes seront approximées par des droites. L'option Netteté est utilisée pour contrôler cette approximation. Ce paramètre est converti directement vers une commande PostScript setflat. De petites valeurs produisent une approximation plus juste, mais également plus de segments.

Parfois, des polices contenues dans un programme PostScript n'ont pas de nom de police. Cela se produit par exemple dans des fichiers PostScript générés par dvips. Dans ce cas pstoedit utilise une police de remplacement. La police par défaut utilisée est Courier. Une autre police peut être spécifiée en utilisant l'option Police par défaut. Courier, Helvetica et Times-Roman sont quelques polices alternatives que l'on peut utiliser.

Certains des formats de destination supportent des options particulières. Voir le manuel de psedit pour plus de détails. Par exemple, le format de destination java utilise Options du pilote pour spécifier le nom de la classe java.

La seconde boîte de dialogue (non affichée si aucune numérotation des pages n'est disponible) spécifie la page qui doit être convertie, ou si c'est supporté par le format de destination, l'ensemble des pages qui doivent être converties.

La troisième boîte de dialogue spécifie le nom du fichier de destination.

Les formats de pstoedit ne supportent pas tous les graphiques bitmap. Si vous avez besoin d'un résultat bitmap, voir Conversions de fichier et astuces.

Pour plus de détails, veuillez vous référer au manuel de pstoedit.


Extraction et recherche de texte

De façon générale, extraire du texte d'un document PostScript n'est pas une opération triviale. En effet, les mots peuvent être coupés, le texte peut être encodé, des ligatures peuvent avoir été utilisées (remplacement de 'fi' par un unique caractère). Il est possible que la position d'un mot dans un fichier PostScript n'ait aucune relation avec sa position dans la page. En fait, le succès de l'extraction de texte d'un document PostScript dépend énormément du document lui-même.

GSview dispose de deux méthodes pour extraire le texte d'un document PostScript.

La méthode rapide extrait tout le texte des chaînes de caractères PostScript.

La seconde méthode utilise pstotext et Ghostscript pour extraire avec plus de précision le texte d'un document PostScript.

Pour sélectionner la méthode à employer, utilisez la commande Options | PS vers texte. Voir la rubrique d'aide appropriée ci-dessous :

Extraction et recherche rapide de texte
Extraction et recherche à l'aide de PStoText


Extraction et recherche rapide de texte

Le texte contenu dans les documents PostScript est généralement dans le même ordre que le texte qui apparaît sur la page et les chaînes de caractères PostScript sont entourées par des parenthèses. Une chaîne peut tout aussi bien contenir des lignes complètes qu'un seul mot. Pour ce type de document, l'extraction de texte devrait être couronnée de succès.

La commande Edition | Extraire le texte va extraire le texte contenu dans les chaînes de caractères des pages spécifiées par l'utilisateur puis va enregistrer le résultat de sa recherche dans un fichier texte. Les sauts de ligne dans ce fichier texte correspondent à des lignes dans le document. Les espaces dans le fichier texte correspondent à des espaces entre des chaînes de caractères ou à des chaînes de caractères séparées. Une méthode plus efficace pour extraire du texte consiste à utiliser le fichier ps2ascii.ps fourni avec Ghostscript ou d'utiliser le programme PStoText mentionné sur la page WWW de Ghostscript. Le programme PStoText peut être utilisé depuis GSview en utilisant la commande Options | PS vers texte.

La commande Edition | Rechercher va rechercher du texte et afficher la première page contenant le texte. Cette commande demande à l'utilisateur quel texte il désire rechercher et lui demande de sélectionner les pages dans lesquelles il veut effectuer la recherche. La remarque précédente concernant l'extraction de texte d'un document PostScript est toujours valable. La commande Rechercher va tout d'abord extraire le texte du document puis va effectuer la recherche en ignorant tous les espaces dans le document et le texte à rechercher. Lorsqu'une recherche de texte est effectuée, la casse est ignorée. Il en résulte que si on recherche le mot disque, le résultat de la recherche incluera Disque et Dis que. Aucune information n'est donnée quant à la position du mot dans une certaine page parce que cette information n'est pas disponible sans un interpréteur PostScript complet. La commande Rechercher ne fonctionnera pas avec des documents non conformes aux DSC ou avec des documents conformes aux DSC mais ayant un ordre des pages spécial.

La commande Edition | Rechercher suivant va poursuivre la recherche à partir de la page suivante.


Extraction et recherche à l'aide de PStoText

Cette méthode utilise pstotext et Ghostscript pour extraire du texte d'un document PostScript. Avant de procéder à une quelconque extraction ou recherche de texte, le document PostScript va être entièrement traité par Ghostscript et pstotext afin de produire un fichier index de texte. Cette méthode prend plus de temps que la méthode précédente mais une fois que l'index a été créé, l'extraction ou la recherche de texte sont très rapides.

pstotext utilise le jeu de caractères ISO-Latin1. Voir la documentation de pstotext pour plus d'informations.

 http://www.research.digital.com/SRC/virtualpaper/pstotext.html

L'Orientation doit correspondre à la direction du texte du document.

La commande Edition | Extraire le texte va extraire le texte des pages spécifiées puis va enregistrer le résultat de son extraction dans un fichier texte.

Vous pouvez copier des mots dans le presse-papiers en utilisant la commande Edition | Copier.

La commande Edition | Rechercher va rechercher du texte et afficher la première page contenant le texte. Cette commande demande à l'utilisateur quel texte il désire rechercher et lui demande de sélectionner les pages dans lesquelles il veut effectuer la recherche. Le texte à rechercher est tout d'abord divisé en mots. Pour chaque mot à rechercher, une recherche est effectuée pour trouver une correspondance à n'importe quel endroit d'un mot du document. Par exemple, la recherche du mot poisson va trouver poisson, poissons et poisson-chat. Vous pouvez aussi utiliser les jokers (wildcards) '*' (représentant zéro ou un nombre quelconque de caractères) et '?' (représentant un caractère quelconque), mais cela n'a pas de sens de les utiliser au début ou à la fin d'un mot. Les jokers ne remplacent pas les espaces. Ainsi une recherche sur ab*c pourra donner comme résultat abXXXc mais pas ab XXXc. Il est possible de spécifier plusieurs mots complets, par exemple GSview est un. Si le texte à rechercher est trouvé, la page contenant le texte est affichée et le premier mot est surligné. La commande Rechercher ne fonctionnera pas avec des documents non conformes aux DSC ou avec des documents conformes aux DSC mais ayant un ordre des pages spécial.

La commande Edition | Rechercher suivant va poursuivre la recherche.

Pour la plupart des fichiers PostScript vous cocherez Options | PS vers texte | Normal.

En fait, Options | PS vers texte | Encodage Dvips Cork n'a de sens que pour les fichiers PostScript produits par dvips à partir de documents TeX ou LaTeX ; cela indique au programme PStoText qu'il doit utiliser l'encodage Cork plutôt que l'ancien encodage de texte de TeX. Malheureusement, les fichiers produits par dvips n'arrivent pas à distinguer quels encodages de polices ont été utilisés.


Presse-papiers

La fenêtre GSview peut être copiée dans le presse-papiers sous forme d'image (bitmap) à l'aide de la commande Copier du menu Edition. L'image sera au format DIB (Device Independent Bitmap).

Il est également possible d'obtenir une image depuis Ghostscript en utilisant l'un des pilotes BMP. Voir la rubrique d'aide Imprimer.

La commande Coller copie une image au format DIB depuis le presse-papiers (s'il en contient une) vers un fichier BMP.

La commande Convertir Bitmap permet de convertir une image au format DIB en une image au format DDB (Device Dependent Bitmap) et inversement. Si le presse-papiers contient une image au format DIB, celle-ci est convertie en une image au format DDB et ajoutée au contenu du presse-papiers. Une palette de couleur est créée à partie de l'image au format DIB si le presse-papiers n'en contient aucune. Cette palette est ajoutée au contenu du presse-papiers. Cette option est présente parce que certaines applications (notamment Windows Paintbrush) ne reconnaissent pas les images au format DIB contenues dans le presse-papiers.

Si vous utilisez Extraire le texte ou Rechercher et que l'option PS vers Text est sélectionnée, GSview va créer un index des mots contenus dans le document. Lorsque certains mots sont sélectionnés avec la souris, la commande Copier va copier ces mots dans le presse-papiers plutôt que de copier une image. Le texte ne peut être sélectionné que si la commande Extraire le texte ou Rechercher a été exécutée alors que Options | PS vers texte était sélectionné.


Aperçu EPS

La commande Ajouter un aperçu EPS utilise l'image affichée pour ajouter un aperçu à un fichier EPS. La commande Ajouter un aperçu EPS peut créer un fichier DOS EPS avec un aperçu Windows Metafile ou TIFF, ou un fichier EPSI avec un aperçu Interchange. Pour pouvoir utiliser la commande Ajouter un aperçu EPS, vous devez suivre les indications ci-dessous :

1. Déselectionnez Options | Ignorer les commentaires DSC.

2. Assurez-vous que le cadre limite du document est correct. Pour cela, vous pouvez utiliser la commande Options | Afficher le cadre limite. Vous pouvez ajouter ou modifier un cadre limite en utilisant la commande Fichier | PS vers EPS.

3. Cochez l'option Portrait du menu Orientation .

4. Exécutez la commande Format | Paramètres de l'affichage et entrez une résolution convenable pour l'aperçu. Si la résolution est trop élevée, la taille du fichier EPS sera très importante.

5. Ouvrez (commande Ouvrir) un fichier EPS qui ne contient pas d'aperçu.

6. Exécutez la commande Edition | Ajouter un aperçu EPS, sélectionnez le format de l'aperçu puis le nouveau nom du fichier EPS. GSview va écrire un nouveau fichier contenant le fichier PostScript EPS original ainsi qu'un aperçu créé à partir de l'image affichée. Les formats d'aperçu disponibles sont Interchange, TIFF 4, TIFF 6 non compressé, TIFF 6 compressé et Windows Metafile. Si vous ajoutez un aperçu au format Interchange, le document doit contenir une ligne %%EndComments, sinon GSview risque de placer l'aperçu au mauvais endroit. Un aperçu au format Interchange est toujours monochrome. Un aperçu au format TIFF 4 est une image non compressée au format Baseline Bilevel Image (1 bit/pixel) suivant la description du mémorandum sur TIFF 6.0 tout en évitant les étiquettes qui ne sont pas décrites dans la spécification de TIFF 4. WordPerfect 5.1 nécessite un aperçu au format TIFF 4. Un aperçu au format TIFF 6 est une image au format Baseline Bilevel Image ou au format Baseline Palette-colour Image (4 ou 8 bits/pixel) ou encore au format Baseline RGB Full Colour Image (24 bits/pixel), en accord avec la spécification de TIFF 6.0. Les aperçus au format TIFF 6 peuvent non compressés ou compressés avec packbits. Un aperçu au format Windows Metafile contient une image non compressée.

7. Après avoir ajouté l'aperçu, sélectionnez l'orientation initiale dans le menu Orientation, exécutez la commande Format | Paramètres de l'affichage et entrez la résolution initiale.

Pour extraire la partie PostScript ou la partie aperçu d'un fichier DOS EPS, utilisez la commande Fichier | Sélectionner un fichier suivie de Edition | Extraire du fichier EPS puis la partie PostScript ou la partie aperçu.

Voir aussi la rubrique d'aide PS vers EPS.

Aperçu personnalisé


Aperçu personnalisé

La commande Edition | Ajouter un aperçu EPS | Personnalisé permet d'ajouter à un fichier EPS un fichier TIFF ou WMF déjà existant pour créer un fichier DOS EPS. Cette fonctionnalité est utile lorsqu'une application peut enregistrer au format EPS et au format WMF mais ne peut pas créer de fichier DOS EPS avec un aperçu WMF. Le fichier EPS doit contenir un cadre limite correspondant au fichier contenu l'aperçu TIFF ou WMF. Il n'est pas nécessaire d'afficher le fichier EPS. La commande Ajouter un aperçu EPS | Personnalisé peut être utilisée après qu'un fichier EPS ait été ouvert avec la commande Sélectionner un fichier.

Vous pouvez ajouter un aperçu n'ayant aucune ressemblance avec le fichier PostScript, bien que cela ne soit pas très désirable.


Mesure

Les longueurs peuvent être mesurées en utilisant la position du curseur affichée dans la barre d'état, ou avec la boîte de dialogue Edition | Mesure.

Cette boîte de dialogue affiche la position de départ, d'arrivée, différence entre ces positions ainsi que la longueur et l'angle entre ces positions. La position de départ est définie lorsque vous cliquez avec le bouton de gauche de la souris. La position de départ par défaut est le coin inférieur gauche de la page. Les unités peuvent être pt, mm, pouce, ou personnalisée.

Des unités personnalisées vous permettent d'afficher des coordonnées telles qu'elles apparaissent dans un fichier PostScript. Des unités personnalisées sont classiquement spécifiées en partant d'une matrice d'identité et en effectuant ensuite une série de transformations. Si un fichier PostScript invoque une orientation landscape en utilisant

 rotation 90
 translation 0 -595

puis pour afficher les coordonnées utilisateur, vous utiliserez ce qui suit dans la boîte de dialogue Calcul de transformation :

 Personnalisée
 initmatrix
 rotation 90
 translation 0 -595
 invertmatrix
 Ok

La matrice de transformation courante (CTM pour Current Transformation Matrix) est affichée dans la partie supérieure de la boîte de dialogue. Vous pouvez directement entrer une CTM si vous êtes un mordu des maths. Il est plus simple d'entrer des valeurs dans les champs d'édition Personnalisée, mais elles sont sans effet tant qu'aucun des boutons de transformation (translation, rotation, étirement) n'est sélectionné.

Voir aussi Unités.


Options

Le menu Options possède les commandes suivantes :

Configuration standard
Configuration avancée
Sons
Unités
Langue
PS vers Text
Enregistrer les paramètres
Protection des fichiers
Enregistrer le dernier répertoire
Afficher la barre d'outils
Ajuster la fenêtre à la page
Réaffichage automatique
Ajuster l'affichage des fichiers EPS
Avertissements EPS
Ignorer les commentaires DSC
DSC Warnings
Afficher le cadre limite


Configuration standard

La Configuration standard vous permet de sélectionner quelle version de Ghostscript vous souhaitez utiliser. Il est supposé que vous avez déjà installé Aladdin Ghostscript 5.50 ou ultérieur. Si vous n'avez pas encore installé Ghostscript, veuilez vous référer à la rubrique d'aide Obtenir Ghostscript. Si vous souhaitez pouvoir davantage paramétrer GSview, veuillez vous référer à la rubrique d'aide Configuration avancée.

La Configuration standard va définir les PATHs corrects pour Ghostscript et copier quelques paramètres d'imprimantes par défaut vers le fichier INI. Cela ne modifie ni la base de registres, ni le menu Démarrer.


Configuration avancée

Le champ DLL de Ghostscript indique à GSview où il peut trouver la DLL de Ghostscript. Sous Win32, ce sera par défaut
 c:\gs\gsN.NN\gsdll32.dll

Entrez le chemin de recherche correct dans le champ Chemin de recherche de Ghostscript. Ce chemin de recherche doit inclure les répertoires où se trouvent les fichiers de la DLL de Ghostscript (gs_*.ps et Fontmap) ainsi que les polices Ghostscript (*.pfb). Par exemple :

  c:\gs\gsN.NN;c:\gs\fonts

Ne mettez PAS -I devant ce chemin de recherche.

Le champ Options de Ghostscript peut être laissé vierge. Si vous voulez désactiver la fonctionnalité Polices de plates-formes sous MS-Windows, entrez -dNOPLATFONTS dans le champ Options de Ghostscript. Si vous souhaitez rechercher des polices ne figurant pas dans Fontmap, ajoutez -sFONTPATH à ce champ. Par exemple

  -dNOPLATFONTS -sFONTPATH="c:\psfonts"

Si vous ne renseignez pas correctement le champ DLL de Ghostscript DLL, GSview sera incapable de charger Ghostscript. Si vous ne renseignez pas correctement le champ Chemin de recherche de Ghostscript, Ghostscript sera incapable de s'initialiser correctement et donc ne se chargera pas.

Si vous sélectionnez Copier les valeurs par défaut des imprimantes, le fichier gsview32.ini sera mis à jour à l'aide du fichier printer.ini.

Si vous sélectionnez Associer les fichiers .ps, la base de registre sera mise à jour pour associer les fichiers PostScript avec GSview.

Si vous sélectionnez Associer les fichiers .pdf, la base de registre sera mise à jour pour associer les fichiers PDF (Portable Document Format) avec GSview.

Si vous sélectionnez Créer des entrées dans le menu Démarrer, GSview sera ajouté au menu Démarrer.

Il n'y a pas de possibilité d'annulation pour les actions de ces quatre cases à cocher. Les associations et les ajouts dans le menu Démarrer sont généralement effectuées (avec une possibilité d'annulation) par le programme d'installation de GSview.

Voir également la rubrique d'aide Installation.


Sons

L'option Sons assigne des sons à des événements divers. Pour chaque événement, vous pouvez choisir un son parmi Aucun, Bip (sur le haut-parleur interne du PC) ou un fichier audio.

Un pilote audio doit être chargé avant de pouvoir utiliser des fichiers audio. Les sons du type fichiers audio ne sont pas disponibles sous MS-Windows 3.0.

Les événements sont :

Affichage d'une page : lorsque l'opérateur PostScript showpage a été exécuté.

Page absente : lorsqu'une page non valable a été sélectionnée. Par exemple, cela peut arriver lorsque, la première page d'un document contenant des commentaires DSC étant affichée, vous demandez l'affichage de la page précédente.

Numérotation absente : lorsqu'une commande nécessitant une numérotation a été exécutée alors que le document n'en contient aucune. Par exemple, exécuter la commande Atteindre la page alors que vous visualisez un document sans commentaires DSC.

Aucun fichier ouvert : lorsqu'une commande nécessitant qu'un fichier soit ouvert a été exécutée alors qu'aucun fichier n'est ouvert. Par exemple, exécuter la commande Atteindre la page alors qu'aucun document n'est ouvert.

Erreur : lorsqu'une erreur se produit.

Ouverture de GSview : à l'ouverture de GSview.

Fermeture de GSview : à la fermeture de GSview.

Occupé : lorsque GSview est occupé et qu'il ne peut pas effectuer ce que vous lui demandez.

Par défaut, les événements Page absente, Erreur et Occupé sont assignés au son Bip et tous les autres événements à Aucun.


Unités

L'option Unités permet de spécifier l'unité qui sera utilisée pour afficher la position du curseur dans la barre d'état. Les unités disponibles sont les points PostScript (1 pt = 1/72"), les millimètres (mm) et les pouces (in). L'unité par défaut est le point PostScript (pt).

La résolution des unités peut être augmentée en sélectionnant Unités | Résolution fine.

Voir également la rubrique d'aide Mesure.


Langue

GSview est disponible en anglais, en français et en allemand. Pour changer de langue, utilisez Options | Langue.


PS vers Text

GSview dispose de deux méthodes pour extraire et rechercher du texte.

La méthode Extraction et recherche rapide de texte effectue une extraction simple des chaînes de caractères PostScript. Cette méthode montre rapidement ses limites. Cette méthode est employée lorsque Options | PS vers texte | Désactivé est sélectionné.

La méthode Extraction et recherche à l'aide de PStoText utilise l'utilitaire externe pstotext et Ghostscript pour extraire des mots ainsi que leurs coordonnées. Cette méthode est plus précise mais il se peut que pstotext et Ghostscript aient besoin de beaucoup de temps pour effectuer leur traitement. Une fois que le traitement a été effectué, l'extraction ou la recherche de texte sont très rapides. Il existe deux modes de fonctionnement. Le mode Normal devrait être employé pour la plupart des fichiers PostScript. Le mode Encodage Dvips Cork devrait être employé si vous disposez d'un fichier PostScript produit par dvips qui utilise l'encodage Cork.

Par défaut, le mode est Normal.


Enregistrer les paramètres

L'option Enregistrer les paramètres maintenant enregistre la position et la taille de la fenêtre GSview, la dernière imprimante utilisée, le dernier répertoire utilisé, l'état de toutes les entrées du menu Options et de toutes les entrées du menu Format dans le fichier d'initialisation gsview32.ini dans le répertoire système de Windows (ou sous Windows 95 ou NT 4 dans le répertoire de configuration de l'utilisateur si des profils d'utilisateur sont utilisés). GSview lit ce fichier lors de son démarrage.

Lorsque l'option Enregistrer les paramètres en quittant est cochée, GSview enregistre automatiquement les paramètres indiqués ci-dessus lorsque vous quittez GSview.


Protection des fichiers

Lorsque l'option Protection des fichiers est cochée, GSview donne à Ghostscript l'indicateur -dSAFER, qui désactive les opérateurs deletefile (effacer le fichier) et renamefile (renommer le fichier), ainsi que la possibilité d'ouvrir des fichiers autrement qu'en lecture seule. Par défaut, l'option Protection des fichiers est cochée.

Lorsque l'option Protection des fichiers n'est pas cochée, Ghostscript peut modifier les fichiers.


Enregistrer le dernier répertoire

Lorsque l'option Enregistrer le dernier répertoire est cochée, GSview enregistre le répertoire courant lorsque vous quittez GSview. Lorsque vous exécutez de nouveau GSview, ce répertoire sera utilisé comme répertoire courant. Cette option est cochée par défaut.

Lorsque l'option Enregistrer le dernier répertoire n'est pas cochée, le répertoire courant lors du démarrage de GSview est le répertoire courant du programme qui a lancé GSview.


Afficher la barre d'outils

Lorsque l'option Afficher la barre d'outils est cochée, GSview affiche une barre d'outils sur le côté gauche de la fenêtre. Cette option est cochée par défaut. La barre d'outils contient les icônes suivantes, de haut en bas :

Fichier | Ouvrir

Fichier | Imprimer

Fichier | Informations

Aide | Index

Affichage | Atteindre la page

Affichage | Page suivante

Affichage | Page précédente

Avancer de 5 pages

Reculer de 5 pages

Augmenter la résolution d'un facteur 1.2

Diminuer la résolution d'un facteur 1/1.2

Edition | Rechercher

Edition | Rechercher suivant

Si vous utilisez les icônes Augmenter / Diminuer la résolution, l'option Réaffichage automatique devrait être cochée. Au lieu d'utiliser ces icônes, vous pouvez vous servir de la commande Format | Paramètres de l'affichage. Lorsque l'option Afficher la barre d'outils n'est pas cochée, GSview n'affiche pas la barre d'outils.


Ajuster la fenêtre à la page

Lorsque l'option Ajuster la fenêtre à la page est cochée, la taille de la fenêtre varie lorsque des modifications sont apportées à la taille ou à l'orientation de la page et ce afin de s'adapter à la nouvelle taille de la page. Lorsque la taille de la fenêtre est modifiée manuellement, GSview fera en sorte qu'elle ne soit pas plus grande que la page affichée.

Les modifications dans la taille de la fenêtre ne se produiront que lorsque la taille de la fenêtre est modifiée manuellement ou lorsque la taille de la page a changé ; ces modifications ne se produisent pas immédiatement après que cette option ait été cochée ou décochée. L'option Ajuster la fenêtre à la page est ignorée lorsque la fenêtre est maximisée.

Si l'option Ajuster la fenêtre à la page n'est pas cochée, GSview ne va pas modifier la taille de la fenêtre et les zones à l'extérieur de la page seront affichées en gris clair. Ceci est utile si vous ne voulez pas que la fenêtre se rétrécisse lorsque vous visualisez des pages à une résolution faible. Par défaut, cette option n'est pas cochée.

Voir aussi Affichage | S'adapter à la fenêtre.


Réaffichage automatique

Lorsque l'option Réaffichage automatique est cochée, GSview réaffiche les documents conformes aux DSC lorsque l'Orientation, la Résolution, l'Intensité ou le Format sont modifiés. Cette option est cochée par défaut.

Pour les documents non conformes aux DSC, si l'option Réaffichage automatique est cochée, GSview recommence le réaffichage à la première page.

Si l'option Réaffichage automatique n'est pas cochée, la commande Affichage | Réafficher doit être utilisée pour réafficher un document après avoir modifié l'Orientation, la Résolution, l'Intensité ou le Format .


Ajuster l'affichage des fichiers EPS

Lorsque l'option Ajuster l'affichage des fichiers EPS est cochée, GSview ajuste l'image affichée au cadre limite d'un fichier EPS au lieu d'utiliser la taille de la page spécifiée dans le menu Format . Ceci est utile lorsque vous ajoutez un aperçu à un fichier EPS. Si un fichier PDF est affiché, Ajuster l'affichage des fichiers EPS entrainera un affichage ajusté sur le recadrage PDF.

Si l'option Ajuster l'affichage des fichiers EPS n'est pas cochée, GSview utilise la taille de la page spécifiée dans le menu Format . Par défaut, l'option Ajuster l'affichage des fichiers EPS n'est pas cochée.

L'option Ajuster l'affichage des fichiers EPS ne modifie pas le document original, elle sert uniquement à indiquer quelle partie du document sera affichée par GSview. Cela n'affecte pas l'impression.

Voir aussi la rubrique d'aide Edition | Ajouter un aperçu EPS.


Avertissements EPS

Lorsque l'option Avertissements EPS est cochée, GSview écrit un prologue pour Ghostscript à chaque fois qu'un fichier est ouvert. Ce prologue va produire des messages d'avertissement dans la fenêtre Fichier | Afficher les messages si l'un des opérateurs PostScript non autorisé dans les fichiers EPS est utilisé. Exemple de message d'avertissement :
 Warning: EPS files must not use /initgraphics

L'option Avertissements EPS n'est pas infaillible. Il peut arriver que l'utilisation d'opérateurs critiques ne produise pas d'avertissement. Si vous recevez un avertissement, n'utilisez PAS la commande PS vers EPS.

Par défaut, l'option Avertissements EPS n'est pas cochée.

Voir aussi la rubrique d'aide PS vers EPS.


Ignorer les commentaires DSC

Certains documents prétendent être conformes aux conventions définies par Adobe concernant la structure des documents (Document Structuring Conventions, DSC) alors que ça n'est pas le cas. GSview risque d'être incapable d'afficher un tel document et de se retrouver dans un état instable. Si l'option Ignorer les commentaires DSC est cochée, GSview traitera le document comme s'il ne contenait pas de commentaires DSC et va uniquement afficher les pages dans l'ordre original.

Par défaut, l'option Ignorer les commentaires DSC n'est pas cochée.


DSC Warnings

/* ENGLISH */ Some documents contain errors in the Document Structuring Conventions. The level of warnings provided by GSview can be set using Options | DSC Warnings. If set to Off, GSview will assume that the DSC comments are correct. Errors will notify you of errors in the DSC comments . Warnings will notify you of warnings and errors in the DSC comments. All will notify you of irregularities, warnings and errors in the DSC comments. The default is Warnings.

If you ask to be notified about errors and warnings, the DSC warning dialog box allows you to make the following choices: OK tells GSview to take a guess about what was probably meant (rather than what the DSC comment actually said), Cancel tells GSview to treat the DSC as being correct, Ignore DSC tells GSview to ignore all DSC comments.

If DSC Warnings is Off, GSview will assume Cancel. Documents with incorrect DSC comments will be likely to cause problems.


Afficher le cadre limite

Lorsque cette option est cochée, un rectangle pointillé indiquant la position du cadre limite va s'afficher sur l'image. Ce cadre limite est uniquement affiché à l'écran mais n'influence pas l'impression. Le cadre limite ne pourra être affiché que pour les documents conformes aux DSC (les documents non conformes aux DSC n'ont pas de cadre limite).

Par défaut, l'option Afficher le cadre limite n'est pas cochée.


Orientation de la page

Les commandes Portrait, Paysage, Renversé et Panorama (Paysage renversé) du menu Orientation sélectionnent l'orientation de la page utilisée pour l'affichage. Paysage sous-entend une rotation du papier de 90 degrés dans le sens des aiguilles d'une montre. Panorama sous-entend une rotation du papier de 90 degrés dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Ces orientations influencent l'affichage à l'écran mais pas l'impression.

Si la commande Automatique du menu Orientation est cochée, lorsqu'un commentaire DSC d'orientation de page est trouvé (%%Orientation ou %%PageOrientation), l'orientation est sélectionnée automatiquement.

Lorsque l'option Paysage renversé est cochée, GSview échange la signification de Paysage et de Panorama. La plupart des documents Paysage que j'ai rencontrés nécessitent une rotation de 90 degrés dans le sens des aiguilles d'une montre pour être visualisés. Cependant il n'existe pas de standard et pour certains documents, il est nécessaire d'effectuer une rotation dans l'autre sens. L'option Paysage renversé permet à GSview d'effectuer automatiquement la rotation correcte du document en réponse au commentaire %%Orientation du fichier PostScript.

Voir aussi les rubriques d'aide Taille de la page et Paramètres de l'affichage.


Paramètres de l'affichage

Ces paramètres n'affectent que l'affichage à l'écran.

Le champ Résolution permet de définir la résolution de l'affichage en points par pouce (dots per inch, dpi). Par défaut, cette résolution est de 96 dpi pour un affichage VGA. Cette résolution peut également être modifiée grâce aux deux icônes Augmenter / Diminuer la résolution de la barre d'outils.

Pour les fichiers conformes aux DSC, un clic sur le bouton droit de la souris va effectuer un agrandissement d'une partie de l'image à la résolution qui est généralement celle de l'imprimante. Un nouveau clic sur le bouton droit de la souris redonne à l'image la résolution normale d'affichage. Le champ Résolution du zoom permet de définir la résolution de l'affichage pendant l'agrandissement, en dpi.

Le champ Intensité permet de définir l'intensité de l'image affichée en bits par pixel. Par défaut, ce champ contient l'intensité maximale supportée par votre pilote vidéo. De façon générale, vous ne devriez pas entrer de valeur supérieure à l'intensité réelle de votre affichage parce que dans ce cas, l'image utilisera de la mémoire supplémentaire et l'affichage ne sera pas meilleur pour autant.

Le champ Texte Alpha permet de définir l'anticrénelage (anti-aliasing en anglais) pour les polices. Par défaut, l'anticrénelage n'est pas sélectionné et ce champ vaut 1 bit. Pour permettre l'utilisation de l'anticrénelage pour les polices, entrez 2 bits ou 4 bits dans ce champ.

IMPORTANT : Si vous utilisez Texte Alpha, GSview va désactiver l'utilisation des Polices de plates-formes en ajoutant

  -dNOPLATFONTS

au champ Options de Ghostscript de la boîte de dialogue Options | Configurer Ghostscript.

Le champ Graphiques Alpha permet de définir l'anticrénelage pour les graphiques ainsi que pour le texte dont la taille est trop importante pour le cache de police.

L'utilisation de l'anticrénelage ralentit l'affichage. Texte et Graphiques Alpha ne peuvent être utilisées que si l'intensité de votre affichage est de 8bits/pixel ou plus.


Taille de la page

Le menu Format permet de sélectionner la taille de la page. Les tailles disponibles sont :
 11x17          11   x 17   pouces
 A3              297 x 420  mm
 A4              210 x 297  mm
 A5              148 x 210  mm
 B4              257 x 364  mm
 B5              182 x 257  mm
 Ledger         17   x 11   pouces
 Letter          8.5 x 11   pouces
 Legal           8.5 x 14   pouces
 Note            8.5 x 11   pouces

Une taille personnalisée peut être définie en points PostScript (1/72 de pouces) grâce à la commande Taille personnalisée. Une taille de 480x360 points à 96 dpi donnera une taille d'image de 640x480 pixels.

Si un commentaire DSC concernant le format est trouvé, comme par exemple :

 %%DocumentPaperSizes: a4
 %%DocumentMedia: a4 595 842 80 white ( )

ce type de page va être sélectionné automatiquement. Si le format ne fait pas partie de la liste ci-dessus, la Taille personnalisée prendra automatiquement les attributs de ce format.

Si Format inversé est sélectionné, la largeur et la hauteur de la page sont échangées. L'image affichée sur la page ne subit pas de rotation. Ceci affecte aussi bien l'affichage que l'impression. Sélectionner A4 et Format inversé est équivalent à sélectionner Personnalisé avec une taille de 842 x 595 pt. Il arrive plus fréquemment que l'on ait à modifier les paramètres dans le menu Orientation plutôt que l'on ait à utiliser Format inversé.


Raccourcis clavier

La liste ci-dessous donne l'ensemble des raccourcis clavier de GSview :

O, o Ouvre et affiche un fichier. (Fichier | Ouvrir)

F, f Ferme un fichier. (Fichier | Fermer)

N, n, + Affiche la page suivante. (Affichage | Page suivante)

Espace Affiche le haut de la page suivante. (Affichage | Haut de la page suivante)

V, v, - Affiche la page précédente. (Affichage | Page précédente)

Retour (BackSpace) Affiche le haut de la page précédente. (Affichage | Haut de la page précédente)

A, a Atteint la page... (Affichage | Atteindre la page)

I, i Donne des informations sur le fichier. (Fichier | Informations)

R, r, F5 Réaffiche la page. (Affichage | Réafficher)

S, s Sélectionne un fichier : l'ouvre mais ne l'affiche pas. (Fichier | Sélectionner un fichier)

E, e Enregistre sous... (Fichier | Enregistrer sous)

P, p Imprime toutes ou certaines pages. (Fichier | Imprimer)

D, d Imprime toutes ou certaines pages dans un fichier. (Fichier | Imprimer en activant la case à cocher Impression dans un fichier)

X, x Extrait certaines pages vers un autre fichier. (Fichier | Extraire)

M, m Affiche les messages Ghostscript. (Fichier | Afficher les messages)

< Diminue la résolution d'un facteur 1/1.2

> Augmente la résolution d'un facteur 1.2

F1 Affiche l'aide. (Aide | Index)

Ctrl+C, Ctrl+Insertion Copie l'image affichée dans le presse-papiers. (Edition | Copier)

Ctrl+R, Recherche le texte... (Edition | Rechercher)

F3, Recherche l'occurence suivante. (Edition | Rechercher suivant)

F4 Plein écran. (Affichage | Plein écran)

F6 S'adapter à la fenêtre. (Affichage | S'adapter à la fenêtre)

Touches de direction Défilement d'1/16 d'écran.

Ctrl+Touches de direction Défilement de la largeur d'un écran.

Page Up Défilement vers le haut de la hauteur de la fenêtre.

Page Down Défilement vers le bas de la hauteur de la fenêtre.

Début Affichage du haut de la page.

Fin Affichage du bas de la page.


Exécuter GSview depuis le Gestionnaire de fichiers ou l'Explorateur Windows

Si vous avez utilisé le programme d'installation de GSview setup.exe et répondu Oui à toutes les questions, la configuration décrite ci-dessous a déjà été effectuée. Si vous avez choisi de ne pas mettre à jour la base de registres pendant l'installation de GSview, les informations ci-dessous expliquent comment effectuer cette mise à jour manuellement.

Vous pouvez faire en sorte que GSview démarre et affiche un fichier PostScript lorsque vous double-cliquez sur celui-ci dans le Gestionnaire de fichiers. Pour cela, vous devez effectuer les manipulations ci-dessous pour que le Gestionnaire de fichiers sache comment traiter les fichiers PostScript.

Depuis le Gestionnaire de programmes, exécutez l'Editeur de registration en utilisant la commande Fichier | Exécuter... et en entrant regedit dans le champ Ligne de commande. Depuis l'Editeur de registration, exécutez la commande Edition | Ajouter un type de fichier... puis entrez les champs suivants :

 Identificateur = psfile
 Type de fichier = PostScript
 Action = Ouvrir
 Commande = c:\ghostgum\gsview\gsview32 %1
 Utiliser le DDE = non coché
 Action = Imprimer
 Commande = c:\ghostgum\gsview\gsview32 /p %1
 Utiliser le DDE = non coché

Puis cliquez sur OK.

Depuis le Gestionnaire de fichiers, exécutez la commande Fichier | Associer... puis entrez les champs suivants :

 Fichiers avec extension = ps
 Associer à = PostScript (gsview)

Puis cliquez sur OK.

Voilà ! A partir de maintenant, lorsque vous double-cliquerez sur un fichier PostScript, le Gestionnaire de fichiers lancera GSview. Lorsque vous déposerez un fichier PostScript sur le Gestionnaire d'impression, GSview imprimera le fichier. Si vous disposez d'une imprimante PostScript, ceci ne sera pas utile. Dans ce cas, effacez l'action Imprimer de la base de registration.

Sous Windows 95, la configuration s'effectue à partir de l'Explorateur Windows.

Lancez l'Explorateur Windows. Exécutez la commande Affichage | Options... . Sélectionnez l'onglet Types de fichiers. Cliquez sur le bouton Nouveau Type.... Entrez les champs suivants :

 Description du type = PostScript
 Extension associée = PS EPS

Cliquez sur le bouton Nouveau... puis entrez les champs suivants :

 Action = Ouvrir
 Application utilisée pour exécuter l'action = c:\ghostgum\gsview\gsview32.exe

Puis cliquez sur OK.

Cliquez de nouveau sur le bouton Nouveau... puis entrez les champs suivants :

 Action = Imprimer
 Application utilisée pour exécuter l'action = c:\ghostgum\gsview\gsview32.exe /p

Puis cliquez sur OK.

Cliquez sur Fermer deux fois de suite.


Options de ligne de commande

Syntaxe :
 gsview32 [/D] [/Tn] nom_du_fichier
 gsview32 [/D] [/Tn] /F nom_du_fichier
 gsview32 [/D] [/Tn] /P nom_du_fichier
 gsview32 [/D] [/Tn] /S[port] nom_du_fichier
 gsview32 [/D] [/Tn] /S["queue"] nom_du_fichier

Pour lancer GSview et afficher fichier.ps, utilisez la ligne de commande suivante :

 gsview32 fichier.ps

Pour lancer GSview et imprimer fichier.ps en utilisant Ghostscript (Fichier | Imprimer), utilisez la ligne de commande suivante :

 gsview32 /P fichier.ps

Pour lancer GSview et imprimer fichier.ps dans un fichier en utilisant Ghostscript (Fichier | Imprimer en activant la case à cocher Impression dans un fichier), utilisez la ligne de commande suivante :

 gsview32 /F fichier.ps

Pour lancer GSview et envoyer le fichier fichier.ps directement sur la file d'attente d'une imprimante (Fichier | Imprimer un fichier), utilisez la ligne de commande suivante :

 gsview32 /S filename.ps

Pour lancer GSview et envoyer le fichier fichier.ps directement sur la file d'attente de l'imprimante connectée sur le port LPT3:, utilisez la ligne de commande suivante :

 gsview32 /SLPT3: fichier.ps

Pour lancer GSview et envoyer le fichier fichier.ps directement sur la queue d'impression "HP DeskJet Portable", utilisez la ligne de commande suivante :

 gsview32 "/SHP DeskJet Portable" fichier.ps

Pour lancer GSview en mode débogage, utilisez la ligne de commande suivante :

 gsview32 /D

En mode débogage, GSview n'efface pas ses fichiers temporaires, afin de permettre un examen de ces fichiers après la fermeture de GSview. En mode débogage, la fenêtre Fichier | Afficher les messages contient plus d'informations.

Par défaut, GSview s'exécute de façon multi-threaded sous Windows 95 et Windows NT et de façon single-threaded sous Windows 3.1 / Win32s. Pour modifier ceci, utilisez /T pour passer d'un mode threading à l'autre, utilisez /T0 pour sélectionner le mode single-thread et /T1 pour sélectionner le mode multi-thread.

Au lieu d'ouvrir une deuxième copie de GSview, vous pouvez demander à GSview d'ouvrir un fichier dans un GSview existant, ou si GSview n'est pas encore en cours d'exécution, dans une nouvelle fenêtre, en utilisant :

 gsview32 /E fichier

Pour indiquer à un GSview existant que vous voulez qu'il se ferme :

 gsview32 /X

GSview ne tient pas compte de la casse (minuscule, majuscule) des options, ainsi /p a la même signification que /P.

Dynamic Data Exchange


Dynamic Data Exchange

GSview implémente un serveur DDE, service="GSview et topic="GSview". Les commandes XTYP_EXECUTE reconnues sont :
 [FileOpen("fichier")]
 [FileExit()]
 [NextPage()]
 [PrevPage()]
 [GoBack()]
 [GotoPage(5)]
 [Command("ligne de commande")]

La commande [Command()] ne comprend que "fichier" ou "/P fichier".

Vous ne pouvez envoyer qu'une commande à la fois. GSview ne se plaindra pas si vous envoyez plusieurs commandes simultanément, mais l'exécution à l'intérieur de GSview étant multi-threaded asynchrone, la première commande n'aura pas le temps de se terminer avant que la seconde soit reçue. Si vous devez envoyer plusieurs commandes, envoyez les séparées et entrecoupées de pauses.

Deux options de ligne de commande permettent à GSview d'envoyer une commande DDE vers une autre copie de GSview. L'option de ligne de commande /E utilise [Command("ligne de commande")]. L'option de ligne de commande /X utilise [FileExit()]


World Wide Web

La page d'accueil (home page) de Ghostscript, Ghostview et GSview sur le World Wide Web est à l'adresse :
 http://www.cs.wisc.edu/~ghost/

GSview peut peut être utilisé comme visualisateur de fichiers PostScript pour plusieurs navigateurs Web foncionnant sous MS-Windows ou OS/2. Voir la page d'accueil de GSview pour plus d'informations.

Thomas Merz a écrit un manuel sur Ghostscript, disponible au format PDF depuis le site WWW indiqué ci-dessus. Ce manuel est un extrait du livre PostScript and Acrobat/PDF écrit par Thomas Merz, disponible en anglais et en allemand.


Copyright

La commande Aide | A propos de affiche le message de copyright de GSview ainsi que le numéro de version de GSview.

 GSVIEW.EXE - Une interface graphique pour Ghostscript
 Copyright (C) 1993-2005, Ghostgum Software Pty Ltd.  Tous droits réservés.
 Copyright (C) 1997-2000, Cyrille Chevallet, pour la traduction française.

Ce fichier fait partie de GSview.

Ce programme est distribué SANS AUCUNE GARANTIE. Les auteurs et distributeurs n'assument aucune responsabilité pour les conséquences résultant de son utilisation et n'assurent pas qu'il remplit une fonction particulière ou simplement fonctionne, à moins qu'ils ou elles ne le précisent par écrit. Voir la GSview Free Public Licence (la 'Licence') pour plus d'informations.

Chaque copie de GSview doit contenir une copie de la Licence, classiquement sous la forme d'un fichier ASCII nommé LICENCE. La Licence vous donne le droit de copier, modifier et redistribuer GSview, mais uniquement sous certaines conditions décrites dans la Licence. Entre autres, la Licence exige que les informations de copyright et cette note soient présentes sur toutes les copies.

    Auteur : Russell Lang, Ghostgum Software Pty Ltd
  Internet : gsview@ghostgum.com.au

Veuillez lire la rubrique d'aide Problèmes courants, le fichier Readme.htm fourni avec GSview et les pages du WWW avant d'envoyer un mail à l'auteur.

GSview utilise pstotext en tant que DLL externe. Ce programme a été écrit par Andrew Birrell et Paul McJones ; il est

  Copyright (C) 1995-1996, Digital Equipment Corporation.

Voir la licence dans le fichier pstotext.txt ou le fichier pstotext.zip pour plus d'informations Si vous n'êtes pas d'accord avec la licence de pstotext, effacez les fichiers pstotext.zip, pstotxt2.dll et pstotxt3.dll.


Problèmes courants

Problème : Chargement de la DLL de Ghostscript impossible ...

GSview a besoin de la DLL de Ghostscript (gsdll32.dll pour Win32, gsdll2.dll pour OS/2). Ce message d'erreur apparaît généralement lorsque Ghostscript n'est pas installé ou lorsque GSview ne peut pas trouver Ghostscript.

Dans GSview, exécutez la commande Options | Configurer Ghostscript et entrez le chemin d'accès correct pour la DLL de Ghostscript. Par exemple :

 c:\gs\gsN.NN\gsdll32.dll

Ce message apparaît également lorsque Ghostscript ne peut pas trouver ses fichiers d'initialisation (par ex. gs_init.ps). Exécutez la commande Options | Configurer Ghostscript et entrez un Chemin de recherche de Ghostscript correct.

Si vous utilisez Win32s, assurez-vous que vous qu'aucune autre copie de GSview n'a déjà chargé la DLL de Ghostscript. Sous Win32s, une seule copie de la DLL de Ghostscript peut être chargée à un certain moment.

Si GSview se refuse toujours à charger la DLL de Ghostscript, assurez-vous que vous pouvez configurer et exécuter Ghostscript seul.

Problème : La fenêtre contenant les messages de Ghostscript indique : Can't find initialization file gs_init.ps. (Impossible de trouver le fichier d'initialisation gs_init.ps).

Exécutez la commande Options | Configurer Ghostscript et entrez dans le champ Chemin de recherche de Ghostscript le répertoire qui contient le fichier gs_init.ps correct.

Problème : La fenêtre contenant les messages de Ghostscript indique : gs: Interpreter revision (XXX) does not match gs_init.ps revision (YYY). (La version XXX de l'interpréteur ne correspond pas à la version YYY du fichier gs_init.ps).

Exécutez la commande Options | Configurer Ghostscript et entrez dans le champ Chemin de recherche de Ghostscript le répertoire qui contient le fichier gs_init.ps correct. N'essayez pas d'afficher un fichier PostScript situé dans le répertoire d'une version antérieure de Ghostscript (dans ce cas, l'ancien fichier gs_init.ps est chargé sans tenir compte du Chemin de recherche de Ghostscript).

Problème : La fenêtre contenant les messages de Ghostscript indique : Wrong version of DLL found. Found version XXX Need version YYY. (Mauvaise version de DLL trouvée. Version XXX trouvée Ai besoin de la version YYY).

GSview a trouvé une mauvaise DLL de Ghostscript. Installez la version requise de la DLL de Ghostscript. Assurez-vous que vous n'avez qu'une copie de la DLL de Ghostscript dans votre système.

Problème : GSview indique qu'un fichier PostScript de plusieurs pages produit par MS-Windows contient " 0 pages " et n'en affiche que la première page.

Ce problème apparaît parce que le document contient des commentaires DSC incorrects. Depuis le Panneau de configuration, sélectionnez l'icône Imprimantes, Options... puis cliquez sur le bouton radio Imprimante dans la boîte de groupe Imprimer vers. Vous ne pouvez pas utiliser Imprimer vers Fichier PostScript encapsulé pour imprimer des fichiers de plusieurs pages. La méthode correcte consiste à connecter l'imprimante sur FILE:. De plus, depuis le Panneau de configuration, sélectionnez l'icône Imprimantes, Options..., Avancé et cochez Conforme à la Adobe Document Structuring Convention.

Le commentaire DSC %%Pages: 0 signifie qu'aucune page n'a été produite. De ce fait, l'opérateur PostScript showpage n'est pas utilisé. Si vous rencontrez un document PostScript de plusieurs pages contenant le commentaire %%Pages: 0, modifiez la première ligne : remplacez %!PS-Adobe- en %!. Ainsi, GSview va ignorer les commentaires DSC et va vous permettre de visualiser toutes les pages, mais uniquement dans l'ordre original. Veuillez adresser vos plaintes à l'auteur du programme qui a produit ce document PostScript.

Certains pilotes d'imprimantes PostScript contiennent du code spécifique à une imprimante particulière. Il peut arriver que les documents PostScript produits avec ces pilotes ne soient pas visualisables par GSview par manque de portabilité. Si vous rencontrez ce problème, essayez de choisir le pilote d'une imprimante PostScript assez générique telle que la Apple LaserWriter II NT pour les imprimantes PostScript de niveau 2 et la Apple LaserWriter Plus pour les imprimantes PostScript de niveau 1.

Sous Windows 95, affichez les propriétés de l'imprimante, sélectionnez l'onglet PostScript et choisissez comme format d'impression Postscript PostScript (optimiser pour portabilité - ADSC).

Problème : GSview indique " La numérotation des pages est spéciale ... "

Votre document utilise le commentaire DSC %%PageOrder: Special qui signifie que les pages ne peuvent pas être réordonnées de façon fiable. GSview ne pourra afficher les pages que dans l'ordre original. Si vous poursuivez et réordonnez les pages, il est possible que des erreurs PostScript se produisent. Pour résoudre ce problème, la seule solution consiste à regénérer le document PostScript sans numérotation des pages spéciale.

Par défaut, Windows 95 crée des fichiers PostScript utilisant une numérotation des pages spéciale. Pour désactiver ceci, affichez les propriétés de l'imprimante, sélectionnez l'onglet PostScript et choisissez comme format d'impression Postscript PostScript (optimiser pour portabilité - ADSC).

Problème : Les fichiers PostScript produits par MS-Windows débutent par un CTRL+D.

Sous Windows 3.1 :

Comme ce problème se produit même lorsque Conforme à la Adobe Document Structuring Convention est coché dans le pilote de l'imprimante, ce problème doit en fait être considéré comme une bogue dans le pilote d'imprimante PostScript de MS-Windows. La solution à cette bogue peut être trouvée dans le fichier PRINTERS.WRI fourni avec MS-Windows. Elle consiste à éditer le fichier win.ini et rechercher la section concernant l'imprimante PostScript. Il est possible qu'il y ait plusieurs sections de ce type. Dans chacune d'entre elles, ajoutez une ligne CTRLD=0 comme indiqué ci-dessous :

 [Apple LaserWriter II NT,FILE]
 CTRLD=0

Sous Windows 95 :

Le pilote d'imprimante PostScript possède une option (Propriétés, PostScript, Avancées) pour supprimer un CTRL+D au début d'un document. Heureusement, par défaut CTRL+D n'est pas envoyé avant le travail.

Problème : Les fichiers PostScript produits par MS Word pour Windows version 6.0 provoquent l'apparition d'une boîte de dialogue indiquant "Missing %%Pages comment" (commentaire %%Pages absent).

Félicitations. Vous venez de trouver une erreur dans les commentaires DSC que Word génère lorsqu'il inclut un fichier EPS. Word aurait du entouré le fichier EPS inclu avec les lignes

 %%BeginDocument: fichier.eps
 %%EndDocument

Comme Word ne l'a pas fait, GSview ne peut pas indiquer combien le document comporte de pages et où elles sont situées.

Veuillez adresser vos plaintes à Microsoft. Le problème réside dans le filtre EPSIMP.FLT version 2.01 et Microsoft doit y remédier.

En attendant que le problème soit résolu, vous disposez de deux solutions :

1. Cochez l'option Ignorer les commentaires DSC du menu Options.

2. Editez le fichier PostScript pour corriger les commentaires DSC. Recherchez dans le fichier PostScript toutes les lignes contenant

  %MSEPS Preamble

A partir de ces lignes, rechercher dans la suite du document le début du fichier EPS inclus. Ceci devrait débuter par une ligne telle que :

 %!PS-Adobe-3.0 EPSF-3.0

Au dessus de ces lignes, ajoutez la ligne :

 %%BeginDocument: AddedByHand

Puis cherchez toutes les lignes contenant

 %MSEPS Trailer

Au-dessus de ces lignes, ajoutez la ligne :

 %%EndDocument

GSview devrait à présent être à même d'afficher correctement le fichier.

Problème : GSview ne reconnaît pas les commentaires DSC de fichiers produits à partir du pilote PostScript d'Adobe version 4.10 pour Windows 32-bit.

Pour résoudre ce problème, il faut désactiver l'utilisation du protocole de communications binaires référencées en sélectionnant le format de données « Données ASCII » dans la boîte de dialogue « Imprimantes | Propriétés | Onglet PostScript | Avancées... »

Problème : L'ouverture d'un fichier provoque l'apparition du message suivant :

 Unrecoverable error: configuration error in setpagedevice
 Failed to open device or install ViewerPreProcess hook: returns -26
 Page size may have been too large or resolution too high.
 Resetting page size and resolution

(Erreur irrécupérable : erreur de configuration dans setpagedevice L'ouverture du type d'imprimante sélectionné a échoué ou l'installation de ViewerPreProcess est restée suspendue : renvoie -26 La taille de la page ou la résolution était peut-être trop importante. Réinitialisez de la taille de la page et de la résolution) Il est possible que le problème décrit dans le message d'erreur se soit produit, auquel cas vous devriez réduire la taille de la page, la résolution, l'intensité ou une combinaision de ces trois paramètres. Il est également possible que vous ayez utilisé -dFIXEDMEDIA dans la variable d'environnement de Ghostscript GS_OPTIONS. Lorsque vous utilisez GSview, il est plus sûr de ne pas utiliser du tout GS_OPTIONS mais plutôt Options | Configurer Ghostscript | Ghostscript Options.


Autres programmes utiles

RedMon est un moniteur de port pour Windows 95 et NT qui vous permet de rediriger un port d'impression vers un programme. RedMon peut être utilisé avec Ghostscript et une imprimante non-PostScript pour émuler une imprimante PostScript. Cette imprimante PostScript émulée peut être partagée à travers un réseau et apparaît pour les utilisateurs du réseau sous la forme d'une imprimante PostScript. Plus de détails sur la page :
 http://www.cs.wisc.edu/~ghost/redmon/

RedMon contient également un utilitaire de ligne de commande pour envoyer un fichier sur une file d'attente d'imprimante sous Windows.

PrintFile par Peter Lerup est une application GUI Windows pour envoyer des fichiers à une imprimante. Il procure un traitement intelligent pour les fichiers texte, PostScript et autres fichiers. Il est disponible à l'adresse :

  http://hem1.passagen.se/ptlerup/

Voir la page WWW de Ghostscript pour d'autres programmes utiles.


Autres rubriques d'aide

Ces rubriques apparaissent généralement lorsque vous cliquez sur le bouton Aide d'une boîte de dialogue.

Afficher les messages
bzip2
zlib


Afficher les messages

GSview utilise Ghostscript pour afficher ou imprimer des fichiers PostScript. La commande Afficher les messages affiche la sortie console de Ghostscript, ce qui est utile lorsqu'une erreur PostScript se produit. Il vous sera peut-être nécessaire de faire défiler la fenêtre vers le haut pour voir le début du message d'erreur.

Le texte de la fenêtre Afficher les messages peut être copié dans le presse-papiers. Si aucun texte n'est sélectionné, tout le texte de la fenêtre va être copié dans le presse-papiers. Si une partie du texte est sélectionnée, seulement cette partie va être copiée dans le presse-papiers.

Vous trouverez des explications sur certains messages d'erreur qui peuvent apparaître dans la fenêtre Afficher les messages dans la rubrique d'aide Problèmes courants.


bzip2

Si vous tentez d'ouvrir un fichier qui a été compressé par bzip2, GSview essayera de charger la DLL bzip2 puis de décompresser le fichier vers un fichier temporaire.

Si vous recevez le message d'erreur Chargement de la DLL bzip2 impossible..., ce sera sans doute parce que la DLL bzip2 n'est pas disponible sur votre système. Vous pouvez la trouver au même endroit que celui où vous avez trouvé GSview ou à l'adresse suivante :

 ftp://mirror.cs.wisc.edu/pub/mirrors/ghost/ghostgum/

Copiez la DLL bzip2 dans le répertoire contenant l'exécutable de GSview. Elle s'appelle libbz2.dll pour Win32. Il n'existe pour le moment aucune DLL bzip2 pour Win16 ou OS/2.

bzip2 est Copyright 1996-1999, Julian Seward Le code source peut être obtenu à l'adresse suivante :

 http://www.muraroa.demon.co.uk/


zlib

Si vous tentez d'ouvrir un fichier qui a été compressé par gzip, GSview essayera de charger la DLL zlib puis de décompresser le fichier vers un fichier temporaire.

Si vous recevez le message d'erreur Chargement de la DLL zlib impossible ..., ce sera sans doute parce que la DLL zlib n'est pas disponible sur votre système. Vous pouvez la trouver au même endroit que celui où vous avez trouvé GSview ou à l'adresse suivante :

 ftp://mirror.cs.wisc.edu/pub/mirrors/ghost/rjl/

Copiez la DLL zlib dans le répertoire contenant l'exécutable de GSview. Elle s'appelle zlib16.dll pour Win16, zlib32.dll pour Win32 et zlib2.dll pour OS/2.

zlib est Copyright 1995-1996, Jean-loup Gailly et Mark Adler. Le code source peut être obtenu à l'adresse suivante :

 http://www.cdrom.com/pub/infozip/zlib/


Fonctionnement de GSview

GSview utilise la DLL d'Aladdin Ghostscript pour interpréter les fichiers PostScript.

Sous Win32s, la DLL GS ne peut être utilisée à un certain moment que par une seule application. Sous Windows 95, Windows NT et OS/2, la DLL GS peut être utilisée par plusieurs applications au même moment (à condition que vous ayez assez de mémoire). Sous Win32s, la DLL GS doit d'abord être déchargée par GSview avant de pouvoir être utilisée par gvwgs.exe pour imprimer.

gsv16spl.exe est une application Windows 16 bit utilisée par GSview pour placer en attente les fichiers en provenance de GSview Win32s. gsv16spl ne peut pas être utilisé seul - il doit être lancé par GSview. Ce programme n'est pas utilisé sous Windows 95 ou NT.

gvwgs32.exe (Windows) et gvpgs.exe (OS/2) chargent la DLL GS pour imprimer. Théoriquement, il est possible de les utiliser depuis la ligne de commande mais étant donné qu'ils effacent les fichiers indiqués dans la ligne de commande, il est plus sûr d'utiliser gswin32.exe (Win32), gswin32c.exe (Win32 console) ou gsos2.exe (OS/2).


Created automatically by doc2html